LES ANNÉES 80-96 : l'ÉLAN CRÉATIF DU RETOUR A LA PEINTURE
 
1980-89
Pillet a soixante dix ans. Il revient à ses anciennes amours, peinture de chevalet et écriture de romans.

Sa pièce "Le Placard" sera d'ailleurs jouée à Châtellerault en 1986 tandis que parallèlement une rétrospective lui est consacré au Musée Municipal de Poitiers à La Redoute.


 
Il vit maintenant avec Sylvie et ses enfants avec lesquels il finira sa vie, trouvant une nouvelle stimulation dans des échanges avec une génération d'adolescents qu'il fascine. A partir de 1985 la maison de Sylvie prés de Montargis remplacera La Commanderie qu'il vient de vendre.
 
Quelques expositions particulières à Paris chez Marion Meyer, Jacques Barbier, J.P. Arnoux, Claude Lemand, Carole Brimaud présenteront ses dernières créations quelques fois en relation avec des œuvres antérieures. Période extrêmement prolifique où Pillet juxtapose les séries, "Sable", "Jardins", "Mandragore", "électricité", "Rouges" dans une explosion picturale avec des créations tantôt jubilatoires et rythmées, tantôt austères ou plus sereines, qui font conjuguer langage du cœur, chaleur, sentiment passionnel avec perpétuelle rigueur.
 
1990
Cimaise lui consacre sa première de couverture du numéro d'été, clin d'œil rendu à celle de 1954 avec un article de Martine Arnault mettant en perspective 50 ans de création.
 
1991-1992
Deux vidéos lui sont sont consacrées : l'une tournée par Bruno Brouard, et produite par Françoise Monin (D'art D'art), l'autre par Liliane Thorn Petit dans Portraits d'artistes.


 
1994-1995
Retour en Finlande où le Musée Alvar Aalto à Jyväskylä en Finlande l'invite, en reconnaissance de l' influence qu'il a eut sur la peinture finlandaise. "Couleur-forme-variation" met en perspective les œuvres de Pillet, Sam Vanni et Carlstedt dans une exposition qui sera aussi présentée à l'Amos Anderson Art Museum, Helsinki, Finlande
 
1994-1995
Mort d'Edgard Pillet en septembre à Paris.
 
 
 
En savoir plus