1950-1955 : L'ENGAGEMENT DANS L'ART ABSTRAIT

1950

L'engagement de Pillet dans l'art abstrait dépasse le simple faire. Avec Jean Dewasne, il fonde L'atelier d'Art Abstrait au 14 rue de la Grande Chaumière à Montparnasse qui connaît un rayonnement international : conférences techniques et philosophiques avec les acteurs du monde de l'art (les critiques Degand, Descargues, Seuphor,..), visites d'atelier et discussions du travail des éléves (Agam, Dumitresco, Wilfredo Arcayâ).

Il répondra aussi par la plume à la polémique lancée par Charles Estienne "L'art abstrait est-il un académisme ?"

 
1951
Fondation du groupe "Espace" dont Pillet est responsable de la communication (André Bloc en est président et Félix del Marle secrétaire général) Exposition particulière à la Galerie Denise René, suivie par plusieurs expositions de groupe dont "Diagonale" à Paris et "Klarform" présentée à Paris, Copenhague, Oslo, Stockholm, Helsinki qui expose une vingtaine d'artistes choisis parmi les pionniers de l'art abstrait, Herbin, Léger, Le Corbusier, Arp, Poliakoff..
 

Pillet tourne "Genèse" film d'animation dont les acteurs sont des éléments géométriques simples, lignes, carrés, cercles... qui jouent entre eux, s'entrecroisent, se rapprochent, se combinent puis s'éloignent.

Ce court métrage, jalon important de l'histoire de l'art abstrait français est acheté par le Musée National d'Art Moderne du Centre Pompidou en 1980. Il est régulièrement présenté dans les festivals de films d'art.




 
 
 
En savoir plus